Que pensez-vous de la campagne choc de France Nature ?


Face au raz de marée de polluants, FNE a décidé de lancer une campagne portant sur trois fléaux majeurs que sont les importations d'OGM, les algues vertes et les pesticides.       
Le FNE a placardé ces affiches dans le métro parisien provoquant à quelques jours de l'ouverture du salon de l'agriculture, un tôlée médiatique.

Voici un petit reportage de LCI :

Que pensez-vous de cette campagne ? Faut-il choquer pour sensibiliser ?
Share | | lu 2467 fois



Les anciens Commentaires
Ndebele L'agriculture intensive est une problématique importante. Nous ne pouvons pas continuer à ignorer les problèmes qu'elle soulève (pollution, épuisement des sols, OGM,...). Bien entendu, les intérêts des agriculteurs doivent être pris en considération mais nous ne pouvons plus continuer à ce rythme et dans ces conditions. Alors, que penser de cette campagne de pub? A mon sens, elle est justifiée. Peut-être un peu choquante pour certains, je l'admets. Simplement, aurait-on autant parlé de cette campagne sans ces images choc? France Nature Environnement n'est pas le seul organisme à avoir opté pour ce genre de discours publicitaire. Au contraire, choquer devient monnaie courante dans les publicités. Est-ce un moyen efficace maintenant? Je pense qu'il fait son effet selon les personnes. Quoiqu'il en soit, je ne comprends vraiment pas la polémique selon laquelle cette campagne serait "anti-bretonne"... Je pense simplement que face à certains problèmes, l'on préfère crier au scandale plutôt que de se remettre en question. Je ne pense pas non plus que FNE aie jeté, à travers cette campagne,un regard méprisant sur l'agriculture. Ils ont juste posé le doigt sur un thème qui fait mal et tenté d'éveiller certaines consciences sur des problèmes de fond que l'on ne peut plus ignorer à l'heure actuelle.
lapartducolibri.org Avant tout je voudrais dire que le métier de paysan agriculteur est pour moi un métier noble, que l'on se doit de protéger et de valoriser. De par ses origines, La Réunion s'est construite à partir de notre terre volcanique riche... Concernant le message choc délivré, je pense qu'il est essentiel en matière de communication. Il est avéré qu'un message direct associé à quelques images crues sont du meilleur effet. Concernant le fond du message, il est évident que si les efforts consentis par les agriculteurs sont réels, on est encore loin de pratiques sans risques pour la santé et l'environnement. En effet, si je comprends le desarroi des paysans face à cette campagne qui jette le discrédit sur leur profession, je ne peux que je ranger du coté du FNE qui crie haut et fort des faits que le lobbying de l'agriculture intensive (phytosanitaires, pesticides, intrants, machines agricoles, etc.) etouffe depuis de nombreuses années... Le problème actuellement est que nos agronomes et agriculteurs ont tous très bien appris à cultiver la terre de manière intensive sans envisager d'autres techniques tout aussi efficaces mais surtout n'utilisant pas d'engrais ou de pesticides... Je sais que la chambre d'agriculture de La Réunion développe actuellement un projet de valorisation agricole des matières organiques. C'est un bon début. J'espère simplement que notre agriculture sur l'île se pratique de manière au minimum raisonnée! En conclusion, j'estime que cette campagne n'est pas disproportionnée et devrait permettre au secteur agricole de réfléchir aux conséquences avérées sur l'environnement de leurs pratiques productives...
TINTIN Bravo à cette campagne,on sait bien qu'à notre époque il faut choquer pour être entendu ou vu !profiter du salon de l'agriculture est une très bonne stratégie ; à la Réunion comme dirait les Dupont/Dupont botus et mouche cousue ; aucune info QUI PEUT NOUS INFORMER ????
jean-pierre espéret Ce qui est choquant c'est que les anprofiters de l'agriculture productiviste soit choqués. Il y a bien relation de cause à effet entre la surproduction de porcs et la mort par émanation des algues vertes... et ils viennent d'obtenir l'assouplissement de la réglementation!
Polo La fin ne justifie pas les moyens. Que l'agriculture productiviste doive être remise en cause, nul doute. Qu'il faille préserver les espaces agricoles de toute pollution, nous sommes tous d'accord. Mais en stigmatisant sans nul souci d'explication des éleveurs déjà mal en point, c'est un comportement de bobo vivant confortablement et à l'abri de tout souci financier. Marx, au secours! Les éleveurs sont des victimes d'un système qui consent à leur fournir à peine de quoi survivre. Payez au juste prix vos produits alimentaires, enquêtez un peu sur les marges des grandes surfaces! Il y a urgence à combattre par tous les moyens cette pollution inacceptable. Il y a aussi urgence à expliquer le processus démarré au début des années 60 par la PAC et à en décortiquer les aspects pervers.Et à s'interroger aussi sur nos comportements de consommateurs avides de bas prix et...donneurs de leçons devant l'éternel.









Green974, La Passerelle Pour le Dévellopement Durable à la Réunion - Mentions Légales - Contact - 2010 / 2012